Magie du Mandala

Chemin créatif de guérison

Loin de tout concept religieux ou méditatif, voire de coloriage, le tracé du Mandala est une structure géométrique organisée dans un cercle et axée autour d’un centre.

Le cercle du mandala représente mon espace de protection personnelle. Le point central, mon centre, c’est le miroir de moi.
Le centre s’accompagne du carré, qui représente mon cadre, les repères et territoires dans lesquels j’évolue : c’est à la fois une ouverture sur mon monde intérieur et un regard sur le monde extérieur. Il me permet de me situer dans l’espace et le temps. Plus j’ai conscience de mon espace et plus je comprends ce qu’il représente de sacré et ce qu’il anime en moi.

En traçant son mandala, je contacte en profondeur “l’idée” que je me fais de ma place et du monde qui m’entoure.

C’est donc mon histoire qui se met en scène lorsque je trace un mandala. C’est mon propre chaos qui s’exprime tout d’abord et qui m’invite à éclairer mes ombres pour me sentir centrée, vivante et légère.

Tracer et peindre un mandala me conduit vers un lâcher-prise en douceur, à la rencontre bienveillante de moi-même, de mes expériences, à l’accueil de mes sensations, dans la joie de jouer avec les formes et les couleurs. Le Mandala est sans équivoque un voyage créatif de guérison intérieure et de créativité retrouvée qui invite à lâcher ses peurs pour éclore à qui je suis.

 

 
 

 

Retour haut de page