L’Art-thérapie : Comment réveiller notre créativité d’enfant

Je dessine depuis toute petite. Reine aux yeux de mes grands-parents j’ai, en revanche, été une enfant délaissée et non désirée par mes parents. J’ai toujours cherché la reconnaissance familiale du statut “d’enfant” que je n’ai pas eu et ai développé la conviction que tout cela était la faute de mes parents.

Encore toute jeune, je me suis intéressée au Canevas. Ma grand-mère m’avait acheté toiles et fils pour réaliser une danseuse. Plus tard, ce fût un visage superposé d’un chat de profil. Ces heures solitaires et créatives me ressourçaient énormément. Plus tard, je fis mes premiers pas en broderie : jours à fils tirés, points de croix, je trouvais cela passionnant. Et puis bien plus tard, durant la grossesse de ma seconde fille, je découvris les abécédaires brodés et me pris d’un amour dévorant pour la broderie à points comptés.

Les 15 années suivantes de ma vie furent consacrées à cet Art. Je dessinais pour les magazines, je brodais parfois la nuit pour finir à temps le prototype promis. Je finis par créer mes propres modèles que je diffusais sur les salons spécialisés en France, comme à l’étranger. Je sortis mon premier ouvrage paru aux éditions de Saxe : “Les aventures de Suzy”, une vache très rigolote, représentée dans des saynètes joyeuses et colorées. Et aussi du deuxième ouvrage : “On les aime comme chat”, un livre à broder dédiés aux chats. 

A la faveur d’un article de journal relatant le décès tragique de mon arrière-arrière grand-père, je me pris soudainement de passion pour mon histoire familiale et me lançai à la découverte de mon histoire et j’ai eu la surprise d’apprendre que mes ancêtres baignaient déjà dans l’art du fil ! Teinteur de fils, dentelière… Inconsciemment j’avais relevé le flambeau de mes ancêtres et je le portais fièrement pour le faire découvrir au travers de mes créations ! 

 

La découverte d’un secret de famille m’a ouvert les portes de la Psycho-généalogie et l’envie d’éclairer le passé au présent. 

Je me suis aperçue que dès le moment où je pratiquais une forme d’art, que ce soit broderie, peinture, sculpture …je me sentais mieux, apaisée. 

 

J’ai finalement reconnu que c’est grâce à l’Art que je m’en suis sortie. Je me suis exprimée avec les mains car on ne m’écoutait pas quand j’étais petite. Donc je dessinais, je peignais ce que je voulais dire, je traduisais les paroles que je ne pouvais pas prononcer par un geste artistique.

 

Durant la grossesse de ma seconde fille, j’ai découvert la relaxation et le Mandala. J’en suis tombée amoureuse. Pas besoin de mettre des mots : les formes et les couleurs traduisent le ressenti. Le Mandala est un formidable outil d’expression créative et libératrice des émotions et des traumatismes enfouis : mon outil préféré en Art-Thérapie. 

 

Je me suis spécialisée dans l’animation d’ateliers Mandala, construction extraordinaire de notre espace intime.

 

Depuis lors, j’accompagne les autres a suivre le chemin de la créativité grâce à l’Art-Thérapie, une opportunité unique de s’exprimer sans aucun filtre et sans aucun jugement. Traduire ses non-dits en forme et en couleur à l’aide d’outils comme la peinture, la terre, les pastels, les mots, les éléments de la nature. J’ai continué à créer d’autres ateliers comme : Ta famille parfaiteLes ateliers d’Arbres-Pourquoi tu t’appelles ?-L’atelier du chaos-L’atelier du deuil…

 

 L’Art-thérapie est l’art de mettre des formes et de la couleur sur nos silences, ce qui s’exprime difficilement en mots. C’est un formidable moyen d’expression spontanée qui réveille et révèle cette créativité d’enfant que nous croyons avoir oubliée et qui ne demande qu’à se manifester.

 

Depuis la création de mes ateliers, j’ai eu la grande joie de pouvoir aider des personnes en souffrance et ayant vécu ou vivant des situations difficiles. On a tous des histoires qui se ressemblent mais avec une coloration différente. J’ai été capable de transformer et de sublimer mes épreuves et aujourd’hui j’invite dans mes ateliers à faire ce travail sur soi-même pour un mieux-être.

 

Retour haut de page